Chapitre 7 (fiction 1)


Je passai le reste des vacances chez moi. Je m'occupais comme je le pouvais. Finalement le jour de la rentrée arriva plus rapidement que je ne le pensais. Cela devait faire une quinzaine de minute que je secouais Emma dans tous les sens pour la réveiller. Au bout d'un certain temps je m'arrêtai et, en la regardant bien, il me sembla qu'elle était assez pâle. Je posai ma main sur son front, elle était brûlante de fièvre. Finalement, je partis, le plus discrètement possible, en la laissant dormir. L'automne était presque terminé mais les feuilles des arbres n'étaient pas toutes tombées et étaient teintées de rouge, de jaune et de orange. Ces feuilles me rappelaient le feu qui était devenu un incendie et avait tout détruit sur son passage. Je savais que je ne pourrai jamais oublier ce jour et même si je le pouvais, je ne le voudrais pas. C'était étrange, ce souvenir avait beau me faire mal, je ne voulais pas l'oublier. Cela s'était passé il y avait plus de 9 ans mais je m'en souvenais encore parfaitement.
Ce jour-là, j'étais partie chez Emma sans me douter de ce qui allait se passer. Mes parents étaient restés à la maison et j'étais sortie seule. Petite, Emma avait déjà eu l'allure d'une petite ballerine, souvent habillée de rose avec ses beaux cheveux blonds. Nous nous étions toujours amusées quand nous avions été ensembles, nous ne nous étions disputées que très rarement et ces disputes n'avait jamais duré longtemps.
Le reste de cette journée était passé normalement et, le soir arrivé, mes parents n'étaient pas venus. Ils m'avaient pourtant promis qu'ils viendraient me chercher mais ce n'avait pas été la première fois qu'ils m'avaient laissée tomber et n'avaient pas tenu leurs promesses. Finalement, le nuit était tombée sans qu'ils ne se soient montrés. J'avais marché dans la rue, seule et sans bruit. Soudain,des pas avaient retenti derrière moi. Je m'étais retournée et avais vu un petit garçon. Il avait eu l'air d'avoir mon âge et il avait avancé la tête baisse. Malgré ça, on aurait pu comprendre qu'il avait pleuré. Il avait dû sentir que je l'avais observé car il avait levé la tête et s'était arrêté en m'ayant fixé. Des larmes avaientt encore coulé sur ses joues. Comme il n'avait pas réagi, je lui avais souri et lui avais fait un signe de la main pour lui dire qu'il avait pu s'approcher. Il avait continué de me regarder tout en ayant avancé vers moi. Il avait séché ses larmes avant de me rendre mon sourire. Nous avions marché, côte-à-côte, sans dire un mot. Au bout d'un moment, je m'étais rendue compte qu'il s'était remis à pleurer. Je lui avais pris la main et, tandis qu'il m'avait dévisagé sans comprendre, j'avais déposé un bisou sur sa joue.

« Je ne sais pas pourquoi tu pleures et ça ne me regarde pas, avais-je dis en ayant secoué la tête, mais je pense que les gens qui te font pleurer ne méritent pas que tu sois aussi triste à cause d'eux... c'est un peu comme si tu les laissais gagner ! ».


Après quelques instants, il avait essuyé ses joues avec sa main, sans pour autant lâcher la mienne de l'autre, et m'avait souri de plus belle. Il n'avait pas eu le temps de me répondre, qu'un bruit ayant ressemblé à une explosion s'était fait entendre, il avait été suivi de cris. Il avait-il serré ma main un peu plus fort et s'était mis à courir vers le lieu d'où avait paru provenir tous ces cris. 


« - Allez viens, on va voir ce qu'il se passe, m'avait expliqué alors que je n'avais pas compris.
- Heu... oui, si tu veux. ».

Je me souvenais, qu'au début, je n'avais eu aucune idée de où nous étions allés mais au fur et à mesure que nous avions avancés j'avais commencé à avoir peur de comprendre. Nous étions arrivés devant une maison entièrement prise dans les flammes. Cette maison je l'avais bien reconnue, cela avait été là que j'avais habité avec mes parents. Des personnes avaient été regroupées autour et avaient tenté d'éteindre l'incendie. Je les avais entendu répéter qu'ils n'avaient pas su comment il s'était déclenché et que les deux blessés évacués avaient eu peu de chance de s'en sortir. J'avais lâché la main du petit garçon et m'étais avancée vers la personne la plus proche.

« Madame, ils sont où mes parents ? ».

Tags : fiction 1 - une dernière année - chapitre 7

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.33.183) if someone makes a complaint.

Comments :

  • steanne

    08/05/2017

    Miss-Bloggeuse wrote: "OMG c'est horrible !! Pauvre petite :'("

    Oui je sais :( je ne lui ai pas donné une enfance facile...

  • Miss-Bloggeuse

    08/05/2017

    OMG c'est horrible !! Pauvre petite :'(

  • fanficandosARCV

    10/04/2017

    On apprend le passé d'un te personnage qui a perdu ses parent et s'est triste

    Je me demande si le petit garçon ne serait pas Yuri

  • steanne

    22/12/2016

    Magicfantasy wrote: "oh mon dieu...la pauvre !!! c'est horrible !! j'ai les larmes aux yeux rien que d'y penser...c'est une scène magnifiquement décrite mais tellement triste que je ne peux pas dire que j'adore,désolée...pauvre petite Séléna..."

    Je ne sais pas si je peux dire que je suis heureuse d'avoir bien réussi cette scène...

  • Magicfantasy

    22/12/2016

    oh mon dieu...la pauvre !!! c'est horrible !! j'ai les larmes aux yeux rien que d'y penser...c'est une scène magnifiquement décrite mais tellement triste que je ne peux pas dire que j'adore,désolée...pauvre petite Séléna...

  • steanne

    22/06/2016

    Le-Trio-ILR wrote: "Un super chapitre qui m'a fait verser une petite larme, bravo à toi."

    Merci ^^ je suis contente d'avoir réussi à faire passer des émotions et à faire ressentir des choses aux lecteurs travers ce chapitre :)

  • Le-Trio-ILR

    22/06/2016

    Un super chapitre qui m'a fait verser une petite larme, bravo à toi.

  • steanne

    02/03/2016

    Kilari-Hiroto-passion wrote: "Wahou ! ! "

    Merci ^^
    Enfin je crois ^-^" (je sais jamais si c'est dans le bon sens ou le mauvais quand on écrit wahou!! )

  • Kilari-Hiroto-passion

    02/03/2016

    Wahou ! !

  • steanne

    26/12/2015

    Akane-Yume-21 wrote: "Oh mon Dieu c'est dommage ! Pauvre de toi"

    T'en fais pas ça va s'arranger... enfin normalement au moins un peu ^-^"

Report abuse