Chapitre 22 (fiction 1)


Maxime avait les bras croisés et son regard n'exprimait presque rien, seulement un sentiment que je n'arrivais pas à déterminer. Il me racontait un de ses souvenirs. Au début, je ne voyais pas vraiment où il voulait en venir mais je l'écoutais quand même, sans dire un mot. Le souvenir qu'il évoquait était un jour bien précis de son enfance.

Cette journée avait bien commencé. Le temps avait été agréable et le ciel avait été clair. Ce jour-là, comme s'il s'agissait d'une habitude, Maxime et son grand frère s'étaient disputés. A cette époque, Maxime avait dû avoir 8 ans tandis que son frère avait fêté ses 12 ans quelques jours auparavant. Cette fois encore, ils s'étaient chamaillés pour une raison simple : son frère voulait partir sans lui dire où, alors qu'il avait dit à son petit frère qu'ils joueraient ensemble.

« - Mais Etan ! Tu avais dit que tu resterais avec moi !

- Oui je sais mais je dois aller faire un truc important, lui avait-t-il répondu en mettant ses baskets pour partir.
- Tu dis toujours ça ! En plus tu avais promis que tu m'apprendrais des techniques de football !
- Ecoute, on peut faire ça quand je rentre, non ?
- Mais tu fais le même coup à chaque fois ! A chaque fois, tu dis « quand je rentre » mais finalement tu ne rentres pas et je dois m'entraîner tout seul parce que sinon Maman me gronde pour que j'aille dormir.
- Je sais mais ne t'en fais pas, avait répondu Etan en se levant, cette fois je suis sûr que je rentrerai à l'heure. ».

Etan s'était approché de son petit frère et lui avait frotté affectueusement le haut de la tête.

Après ça il lui avait fait un grand sourire et était parti de la maison. Ce jour-là, Maxime ,n'avait pas réussi à savoir où son frère se rendant mais il était plus que déterminé à le savoir. Il avait donc attendu quelques secondes puis il était sorti en vitesse de chez lui. Une fois dehors, il avait tout de suite repéré Etan. Il s'était donc mis à le suivre tout en veillant à ne pas trop s'approcher pour ne pas se faire voir par son grand frère. Heureusement pour lui, la chance avait eu l'air d'être de son côté car déjà son frère ne l'avait pas vu mais, en plus, tout le trajet s'était effectué à pied. En effet, s'il aurait dû monter dans un bus, Maxime aurait été obligé de renoncer à son idée de le suivre. Il avait vu son frère entrer dans un grand bâtiment blanc. Il y était entré également. Ce jour-là, il n'y avait presque eu personne à l'intérieur. Après avoir mis les pieds dans cet endroit, il s'était arrêté. Il avait commencé à se demander s'il aurait vraiment pu continuer à suivre son frère de la sorte. Il avait été tellement perdu dans ses pensées qu'il n'avait pas remarqué qu'Etan avait quitté la pièce et continué son chemin. Il ne l'avait vu qu'au moment où il avait senti une main se poser sur son épaule. Il avait relevé la tête et s'était retourné pour voir la personne qui avait fait ce geste. Il avait s'agit d'un homme portant une longue veste banche. Cet homme lui avait sourit et lui avait demandé ce qu'il avait fait ici.

« - Je cherche mon grand frère, monsieur.

- Je vois... Comment s'appelle-t-il ? ».

Il avait un peu hésité à lui répondre mais il avait bien senti qu'il n'avait pas eu d'autre choix.

« Il s'appelle Etan... Etan Oaru. ».


Ensuite l'homme lui avait demandé de le suivre. Ils étaient d'abord allés dans un bureau. L'homme en blouse y avait récupéré des papiers qu'il avait rapidement feuilleté. Cet homme n'avait pas eu l'air méchant ou menaçant. Au contraire, il avait dégagé quelque chose de rassurant. Après quelques minutes, ils étaient partis de cette pièce. Ils avaient traversé un long couloir. Maxime avait essayé de ne pas s'éloigner de cet homme. Il y avait eu beaucoup de personnes qui avaient emprunté le même couloir. Maxime avait repéré en particulier un grand nombre d'hommes et de femmes ayant tous porté la même blouse blanche. Maxime et l'homme qui l'avait guidé s'étaient arrêtés devant une porte. L'homme habillé de la longue veste l'avait ouverte et ils étaient entrés. Cette porte avait donné sur une chambre très simple. A l'intérieur Maxime avait vu le sac et la veste qu'avait portés son frère pourtant celui-ci ne s'était pas trouvé dans la pièce.

Tags : fiction 1 - une dernière année - chapitre 22

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.33.183) if someone makes a complaint.

Comments :

  • fanficandosARCV

    13/04/2017

    On découvre le passé de Maxime

  • steanne

    26/12/2016

    Magicfantasy wrote: "j'adore <3 <3 je suis surprise c pas du tt ce à quoi je m'attendais et du coup, je fais de nouvelles hypothèses et tt...c génial, j'adore les histoires avec du suspense comme ça ou tu te demandes en permanence ce qu'il se passe ensuite...et du cou, ben je v aller la lire cette suite <3"

    Ça me fait plaisir si ce genre d'histoire alors! ♡ moi aussi je les aime bien et du coup j'essaie d'en écrire parfois ^^

  • Magicfantasy

    26/12/2016

    j'adore <3 <3 je suis surprise c pas du tt ce à quoi je m'attendais et du coup, je fais de nouvelles hypothèses et tt...c génial, j'adore les histoires avec du suspense comme ça ou tu te demandes en permanence ce qu'il se passe ensuite...et du cou, ben je v aller la lire cette suite <3

  • steanne

    03/08/2016

    Le-Trio-ILR wrote: "Le chapitre est tres bien ecrit il est triste aussi.. je crois que Maxime est entrain de revivre la meme chose qu'avec son frere... je vais de ce pas lire la suite ^^"

    Merci c'est gentil ^^ oui j'ai voulu faire ce chapitre même si je sais qu'il est triste... après en effet, il voit des ressemblances avec ce qu'il a vécut avec son frère...

  • Le-Trio-ILR

    03/08/2016

    Le chapitre est tres bien ecrit il est triste aussi.. je crois que Maxime est entrain de revivre la meme chose qu'avec son frere... je vais de ce pas lire la suite ^^

  • grace-a-toi

    30/06/2016

    Tu fais bien

  • steanne

    30/06/2016

    grace-a-toi wrote: "Bien sur que je le dis"

    Bah je te crois alors ^^

  • grace-a-toi

    30/06/2016

    Bien sur que je le dis

  • steanne

    30/06/2016

    grace-a-toi wrote: "Ouais mais bon dans un livre fiction..... y a un signe de ponctuation à chaque fin de phrases"

    ouais sûrement si tu le dis...

  • grace-a-toi

    30/06/2016

    Ouais mais bon dans un livre fiction..... y a un signe de ponctuation à chaque fin de phrases

Report abuse