Chapitre 30 (fiction 1)



J'utilisai la lumière émise par mon téléphone portable pour éclairer la pièce. Je découvris que l'ampoule s'était brisée et que ses éclats s'étaient dispersés sur le sol. Un nouveau grondement se fit entendre. Yuri et moi, nous nous précipitâmes à la fenêtre. Dehors, la pluie était si forte qu'elle formait un rideau d'eau qui nous séparait du monde. Les éclairs pleuvaient par dizaines et le vent semblait pouvoir emporter toute personne qui aurait le malheur de sortir. Je m'éloignai de la vitre pour ne plus voir ce spectacle tandis que le garçon aux cheveux châtains décida de rester près d'elle.


« - Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?
- On va attendre que le temps se calme, répondit-il après avoir réfléchi durant quelques instants, ensuite je te raccompagnerai à l'hôpital.
- Et où est-ce que tu iras après ça ? ».


Il ignora ma question comme si la réponse était évidente. Je regardai la pièce qui était presque entièrement vide avant de m'asseoir sur le sol. Je posai mon téléphone devant moi pour que la faible lumière ne s'éteigne pas. Mon dos était bloqué contre le mur et j'avais plié mes jambes contre mon corps. Même si je me trouvais à l'intérieur d'une habitation, j'avais toujours aussi froid qu'au moment où j'avais marché dans les rues inanimées. Ma peau se refroidissait petit à petit sous mes vêtements mouillés. J'avais gardé ma veste en entrant ici, pourtant tous mes membres tremblaient de froid. Pendant que j'essayais de faire cesser mes tremblements, Yuri vint s'installer près de moi. Il continuait de rester silencieux mais je sentais qu'il me regardait fixement. Après quelques minutes, je l'entendis bouger. Je sursautai légèrement quand je me rendis compte qu'il s'était approché avant de poser son bras sur mes épaules. Je compris qu'il essayait de me réchauffer. Je le remerciai en gardant la tête baissée pour cacher les rougeurs qui étaient apparues sur mes joues. Il ne répondit pas. Nous restâmes quelques minutes dans cette position sans qu'aucun de nous ne se permette de briser le silence. Mes tremblements s'estompèrent peu à peu jusqu'à disparaître entièrement. Malgré tout, je ne voulais pas rester ici. Je priais intérieurement pour que l'orage dure le moins de temps possible. Je me demandais ce qu'il pouvait bien se passer dehors. Tout le monde était-il chez soi ou est-ce que certaines personnes s'étaient risquer à sortir en dépit de la pluie battante ? Et Emma, que faisait-elle ? Était-elle avec Maxime ? J'espérais qu'ils allaient bien.


Sans que je sache réellement pourquoi, mes pensées ont commencé à dériver vers le souvenir du père de Yuri me demandant si je savais où était son fils. Je revoyais son regard désespéré face à ma réponse. J'étais sûre qu'il regrettait de s'être disputé avec son fils.


« - Pourquoi tu ne veux pas voir ton père ?
- Il ne s'intéresse même pas à moi de toute de façon, soupira-t-il.
- Je ne suis pas d'accord, l'autre jour il s'inquiétait pour toi ! ».


J'avais relevé la tête en prononçant cette dernière phrase. Le silence tomba de nouveau. Chacun se contentait de fixer l'autre dans les yeux. Cet instant aurait pu durer plus longtemps si seulement ma gorge n'avait pas commencé à me brûler m'obligeant à tousser. J'avais une main placée devant ma bouche tandis que l'autre s'accrochait désespérément à ma veste. Ma respiration était saccadée et sans cesse interrompue par des quintes de toux. Je sentis mon c½ur se serrer en moi comme s'il avait l'intention de disparaître. La peur et le noir m'engloutissaient peu à peu mais je pouvais rien faire. Deux bras m'enlacèrent. En dehors de cette sensation, je ne percevais plus rien autour de moi. La personne a qui appartenait ces bras commença a essayer de me calmer. C'est donc serrée contre elle que ma crise passa après plusieurs minutes de souffrance. Mes paupières étaient lourdes et, dès que mes yeux se fermèrent,  je sombrai dans le sommeil sans prendre le temps de changer de position.


Je ne sais pas combien de temps je suis restée endormie. Lorsque je me suis réveillée, mon regard a été attiré vers la fenêtre. Je découvris avec soulagement que le débit de la pluie diminuait peu à peu. Il pleuvait désormais deux fois moins qu'au moment où j'avais fermé les yeux. Je me levai malgré les quelques douleurs restantes. Je regardai l'heure sur mon téléphone qui affichait 18h30. Je me rendis compte que dans environ 16 heures mon opération devait avoir lieu. J'espérai y être à temps même si, pour le moment, j'ignorais si Yuri et moi pouvions sortir. D'ailleurs en vérifiant autour de moi, je ne le vis point. Il était peut-être parti marcher un peu dans une autre pièce ou il était sorti dehors me laissant seule. A l'idée d'être abandonnée dans cette maison, les larmes me montèrent aux yeux. Je les sentis couler sur mes joues et je lâchais des petits gémissements de tristesse. Une dizaine de minutes ne s'étaient pas écoulées que j'entendis des pas se rapprocher précipitamment de moi. Je relevai la tête et reconnus Yuri. Finalement, il ne m'avait pas abandonnée. Il s'avança vers moi et me prit dans ses bras. Je me sentais bien contre lui et je n'avais pas envie de bouger. Pourtant, sans que je comprenne pourquoi, il s'éloigna de quelques centimètres avant de poser ses lèvres sur les miennes.

Tags : fiction 1 - une dernière année - chapitre 30

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.33.183) if someone makes a complaint.

Comments :

  • steanne

    17/07/2017

    Le-Trio-ILR wrote: "Wow, quel beau petit chapitre !

    Les sentiments sont vraiment présents tout le long, on se met clairement à la place de Selena, ce qui nous rapproche d'elle. Elle est attachante et sentimentale.

    La description de la tempête est super bien faite, j'ai adoré la comparaison au rideau d'eau, àa rajoute une petite touche poétique.

    J'ai eu peur quand elle s'est endormie, qu'elle ne se réveille pas, mais ouf, tout va bien. En plus de ça, Yuri n'est pas parti ( de toute façon je lui aurais botté le derrière sinon ! ). Les deux sont vraiment trognon.

    La dernière scène complète la magie de ce chapitre !

    Je file lire le suivant ! ^^
    "

    Merci beaucoup !

    Je suis contente que les sentiments transparaissent à ce point j'ai parfois peur que l'action ne domine trop et qu'on oublie totalement ces parties émotionnelles.

    Pour la tempête, c'est une scène que j'avais prévu depuis un moment et c'était vraiment un plaisir de pouvoir l'écrire surtout cette petite phrase qui me plaît particulièrement alors si elle est réussite, j'en suis ravie ^^

    Et oui, Yuri est resté auprès d'elle même si elle s'est réveillée alors qu'il n'était pas exactement à ses côtés, il ne l'a pas abandonnée (j'aurais fait pareil ;) ).

    Si la dernière scène complète l'atmosphère du chapitre, je ne peux qu'en être heureuse !

  • Le-Trio-ILR

    16/07/2017

    Wow, quel beau petit chapitre !

    Les sentiments sont vraiment présents tout le long, on se met clairement à la place de Selena, ce qui nous rapproche d'elle. Elle est attachante et sentimentale.

    La description de la tempête est super bien faite, j'ai adoré la comparaison au rideau d'eau, àa rajoute une petite touche poétique.

    J'ai eu peur quand elle s'est endormie, qu'elle ne se réveille pas, mais ouf, tout va bien. En plus de ça, Yuri n'est pas parti ( de toute façon je lui aurais botté le derrière sinon ! ). Les deux sont vraiment trognon.

    La dernière scène complète la magie de ce chapitre !

    Je file lire le suivant ! ^^

  • fanficandosARCV

    16/04/2017

    Yuri embrasse Selena s'est mignon

  • steanne

    19/03/2017

    Angela-Marvell-Yujo wrote: "Ça y est, ça commence!!! (kyaaaaaaaaaaaa !!!)"

    Ouiiii ☆

  • Angela-Marvell-Yujo

    19/03/2017

    Ça y est, ça commence!!! (kyaaaaaaaaaaaa !!!)

  • steanne

    02/02/2017

    OokamyShiroi wrote: "Bah a toi de voir si ca a plus de sens pour moi ca convient mieux je dirais "

    Après c'est vrai que comme je parle du vent, ce verbe convient mieux

  • OokamyShiroi

    02/02/2017

    Bah a toi de voir si ca a plus de sens pour moi ca convient mieux je dirais

  • steanne

    02/02/2017

    OokamyShiroi wrote: "Les éclairs pleuvaient par dizaines et le vent semblait pouvoir emmener toute personne qui aurait le malheur de sortir.
    Cette phrase au lieu de dire emmener dit plutôt emporter
    "

    Ah d'accord! Ça a plus de sens?
    Je le changerai au plus vite en tout cas merci :)

  • steanne

    02/02/2017

    OokamyShiroi wrote: "Je viens d avancer un peu ce soir justement ^^
    "

    Ok ^^

  • OokamyShiroi

    02/02/2017

    Les éclairs pleuvaient par dizaines et le vent semblait pouvoir emmener toute personne qui aurait le malheur de sortir.
    Cette phrase au lieu de dire emmener dit plutôt emporter

Report abuse