Chapitre 35 (fiction 1)


Après deux jours à devoir rester dans ma chambre d'hôpital pour suivre des tests divers, j'avais obtenu l'autorisation de la quitter. A la différence de mes précédentes sorties, je dus ranger toutes mes affaires dans une petite valise que ma mère adoptive m'avait apportée. Avant d'exécuter cette tâche, je ne m'étais jamais rendue compte que j'avais accumulé autant de choses dans cette pièce. La mère d'Emma revint me chercher lorsqu'elle eut fini de régler les derniers détails administratifs. Elle ressemblait énormément à sa fille autant sur le plan physique que sur le plan émotionnel. Cette impression que j'avais depuis toute petite fut confirmée au moment où elle me prit soudainement dans ses bras. Elle était à peine plus grande que moi mais je me sentais comme une enfant de 5 ans. Comment pouvait-elle continuer à se comporter comme la mère que j'avais perdue alors que j'étais incapable de lui rendre la pareille ? Elle et son mari étaient très pris par leur travail mais malgré ça ils m'avaient accueillie chez eux. J'avais senti qu'ils en avaient été heureux et qu'ils avaient fait ce geste comme s'il était naturel. Entre ma perception des faits accomplis et mes agissements il y avait une grande différence. Même si je ne leur montrais pas toujours, je le regrettais.

Il était encore trop tôt pour dire si l'opération avait réussi. Il fallait seulement attendre et voir si mon état se stabilisait à long terme. Cela pouvait être vu comme une pensée égoïste de vouloir être guérie à tout prix. Pourtant, je ne pouvais pas cesser de l'espérer. J'aurais aimé avoir la certitude que toute cette histoire était finie et que je n'aurais plus à retourner dans ce bâtiment blanc que je venais de quitter. Vivre de nouveau dans ma famille d'adoption, être installer dans ma véritable chambre quittée depuis plus de trois mois, ... ce n'était pas ces gestes quotidiens qui me faisaient peur. Ce que je craignais le plus était mon retour au collège. A cette simple idée, mon ventre se nouait et ma gorge s'asséchait. Je me disais que le pire serait de devoir affronter les éventuels regards des autres élèves. Je m'inquiétais peut-être pour rien, les horribles scénarios qui tournaient dans ma tête n'allaient pas obligatoirement se réaliser mais je ne pouvais m'empêcher d'imaginer les pires. Mon angoisse ne disparut que lorsque je me rendis compte que nous étions arrivées. J'avais passé tout le trajet à nourrir mes inquiétudes alors je pris soin de les chasser le plus vite possible. Une fois entrées, nous enlevâmes nos chaussures et ma mère adoptive m'ordonna d'aller ranger mes affaires dans ma chambre. Je luis offris un sourire plein de reconnaissance avant de lui obéir. Je ne la remerciais pas pour un fait particulier mais pour tous.


« Je ne comprendrai jamais cette enfant. » murmura-t-elle pour elle-même.


Comme je me retournais pour vérifier qu'elle avait bien prononcé ces paroles, je la vis qui souriait de manière chaleureuse et bienveillante.


Le lendemain matin, j'étais si nerveuse que j'hésitais à me lever de mon lit. Je me persuadai que cette journée n'allait pas être une catastrophe avant de me résigner à me préparer. Quand je fus prête, je partis voir Emma. Elle devait s'être réveillée il y avait peu de temps car elle courait déjà dans tous les sens pour éviter d'être en retard. Certaines habitudes ne changeront jamais. Elle faillit trébucher sur son sac et s'étouffer en avalant son petit-déjeuner de travers mais nous pûmes partir à l'heure.

S'il aurait fait un peu plus froid et que des feuilles rouges et oranges auraient commencé à tomber des branches des arbres bordant les rues, j'aurais eu l'impression de revivre ma rentrée de début d'année. Mais, cette fois-ci, il n'y avait pas une foule d'élèves qui se bousculaient pour savoir dans quelle classe ils étaient ou qui cherchaient désespérément leur salle dans cet immense bâtiment avant que la cloche ne sonne. Non, chacun savait désormais où il devait aller et avec qui. La mère d'Emma nous avait expliqué qu'elle s'était déjà occupée des papiers concernant mon absence prolongée. J'avais juste à passer au bureau de la vie scolaire pour les déposer et ainsi les valider. Le surveillant qui s'y trouvait nous accueillit un peu froidement mais régula quand même mon absence. En voyant mon nom et mon prénom, il vérifia quelque chose sur un post-il collé sur un tableau en liège derrière lui. Il se tourna de nouveau vers ma demi-s½ur et moi avant de me désigner d'un bref mouvement de la tête. Aucune de nous deux ne comprenait son attitude mais il ne sembla pas y prêter une attention particulière. Comme nous ne bougions pas, il soupira avant de se décider à me dire que j'avais pris beaucoup de retard dans mes cours et que, pour éviter d'en accumuler davantage, je devrais le rattraper avec l'aide d'une autre élève durant les heures où nous avions pas cours. Il ajouta que cette personne avait été désignée par le corps enseignant et que ces « études encadrées », comme il les appelait, débuteraient aujourd'hui.

Tags : fiction 1 - une dernière année - chapitre 35

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.33.183) if someone makes a complaint.

Comments :

  • steanne

    27/09/2017

    Le-Trio-ILR wrote: "J'aime beaucoup redécouvrir ton fond à chaque fois il est super doux et apaisant, on se croirait sur un petit nuage.

    Ce chapitre est léger et rafraîchissant. Selena peut enfin rentrer chez elle et pour l'instant c'est une bonne nouvelle. Elle comprend bien qu'elle est liée à sa mère adoptive d'une façon ou d'une autre qui elle l'aime comme sa propre fille. C'est une femme pleine de bonne volonté avec un grand coeur, tout comme son mari d'ailleurs. Je suis sûr que Selena leur est reconnaissante elle a juste du mal à le montrer.

    Il n'y a rien d’égoïste à vouloir guérir, et j'espère sincèrement que tu vas guérir ! En plus le retour au collège va être une grande épreuve !

    J'aime bien le retour des passages du quotidien comme la ponctualité d'Emma aha ! Les descriptions sont super bien faites !

    Super le surveillant très sympa ! Aie aie aie qui est cet élève ??

    Très bon chapitre !
    "

    Merci beaucoup ! Je suis contente s'il te plaît alors ^^

    C'est exactement ça. La mère souhaiterait réellement avoir plus de lien avec sa fille adoptive mais se rend bien compte que ce n'est pas évident. Quant à Séléna, elle ne comprend pas forcément cette volonté qui lui semble totalement injustifié et c'est sûrement ce qui la bloque (autre le fait qu'elle a vécu avec ses vrais parents ce qui rajoute une certaine distance avec ceux d'adoptions) ;)

    C'est vrai, rien d'égoïste à vouloir aller mieux, plus qu'à espérer que tout se passe comme prévu alors !

    Merci ^^ ça me semblait une bonne idée de rappeler ce genre de petites choses que j'avais adorées mettre en scène au début de la fiction donc si ça plaît, je suis contente !

    Surprise, surprise... à voir au prochain chapitre !

    Merci beaucoup pour ton commentaire qui me fait vraiment plaisir.

  • Le-Trio-ILR

    26/09/2017

    J'aime beaucoup redécouvrir ton fond à chaque fois il est super doux et apaisant, on se croirait sur un petit nuage.

    Ce chapitre est léger et rafraîchissant. Selena peut enfin rentrer chez elle et pour l'instant c'est une bonne nouvelle. Elle comprend bien qu'elle est liée à sa mère adoptive d'une façon ou d'une autre qui elle l'aime comme sa propre fille. C'est une femme pleine de bonne volonté avec un grand coeur, tout comme son mari d'ailleurs. Je suis sûr que Selena leur est reconnaissante elle a juste du mal à le montrer.

    Il n'y a rien d’égoïste à vouloir guérir, et j'espère sincèrement que tu vas guérir ! En plus le retour au collège va être une grande épreuve !

    J'aime bien le retour des passages du quotidien comme la ponctualité d'Emma aha ! Les descriptions sont super bien faites !

    Super le surveillant très sympa ! Aie aie aie qui est cet élève ??

    Très bon chapitre !

  • fanficandosARCV

    11/06/2017

    Le chapitre est un peu court mais je l'ai bien aimé

    Selena est enfin sorti de l'hôpital et a pu rentrer chez elle. Je me demande si le corps enseignant ne lui a pas désigner Yuri comme professeur pour l'aider

Report abuse