44 tagged articles fiction 1

Personnages fiction 1 15/08/2015

Personnages fiction 1


Séléna Kiraoshi :

Séléna est une jeune fille de taille moyenne ayant de longs cheveux bruns ondulés. Ses yeux marron reflètent un éclat de timidité qu'elle a du mal à cacher. Allant des simples rougeurs à la perte de parole occasionnelle, elle sait qu'elle doit vaincre ce défaut mais cela n'en reste pas moins difficile. Elle n'a jamais vraiment réussi, ni même oser, s'affirmer avec des gens qu'elle ne connaît pas très bien. Elle a pourtant une passion non-cachée pour le patin sur glace.
A l'âge de 5 ans elle a été adoptée par la famille de sa meilleure amie. Même si elle leur en est très reconnaissante, elle s'obstine à ne pas appeler ses parents adoptifs "papa" et "maman" car elle ne s'est jamais sentie à l'aise dans cette famille ou face à cette situation.
Actuellement, elle a 14 ans et rentre en 3°.


Personnages fiction 1

Emma Kiraoshi :

Emma est une jeune fille également de taille moyenne mais possédant de longs cheveux blonds ondulés. Ses grands yeux verts laissent transparaître le fait qu'elle se comporte parfois comme une adulte malgré son âge. Têtue, elle ne laisse que rarement faire facilement, préférant faire face aux problèmes et aux personnes l'énervant. Cette détermination se retrouve aussi lorsqu'elle pratique son sport préféré : la danse.
Ses parents sont souvent absents à cause de leur travail et l'ont également été durant son enfance mais les moments qu'elle passe avec eux sont souvent consacrés à son éducation. En effet, ils souhaitaient l'élever le mieux possible et tentent de faire la même chose avec leur fille adoptive. Quand ils ont adopté sa meilleure amie, c'est elle qui était la plus contente.
Elle a actuellement 14 ans et rentre en 3°.

Personnages fiction 1


Yuri Archers :

Yuri est un garçon de taille moyenne ayant de courts cheveux châtains. Il possède des yeux verts remplis de curiosité. Sa nature curieuse le pousse d'ailleurs à souvent poser beaucoup de questions lorsqu'un sujet l'intéresse. Il dit souvent ce qu'il pense sans réfléchir à ce que cela pourra avoir comme conséquences. Il reste très persévérant et n'est pas de nature à renoncer ou à abandonner quelque chose qu'il aurait commencé. Il adore faire du skateboard.
Ses parents ont divorcé peu de temps avant sa naissance et il vit avec sa mère et son beau-père. Il en veut beaucoup à son père de les avoir laissés et le lui reproche autant qu'il le peut. Au contraire, il adore son beau-père. Il ne peut pas passer beaucoup de temps avec sa famille car il fait souvent du skateboard et va souvent chez ses amis.
Actuellement, il a 14 ans et rentre en 3°.

Personnages fiction 1

Maxime Oaru :

Maxime est un jeune garçon de taille moyenne ayant de courts cheveux blonds. Ses yeux bleus ont tendance à virer vers le gris même s'ils gardent en permanence des reflets de cette couleur. En général, il fait comme si la plupart des choses lui sont égales et il peut également paraître égoïste aux yeux des autres. Pourtant, il ne les laisse pas tomber facilement et sera là pour eux en cas de besoin, sans perdre son masque. Il adore jouer au football.
Ses parents sont très sévères envers lui et en exigent toujours plus. Ils lui rappellent sans cesse son grand frère, Etan, qui est décédé à l'âge de 12 ans suite à une maladie. Après la mort de son frère, il s'est un peu refermé sur lui-même et déteste que ses parents parlent tout le temps de lui.
Il a actuellement 14 ans et rentre en 3°.

Tags : fiction 1 - une dernière année - personnages

Chapitre 1 (fiction 1) 21/08/2015


On était au début du moins de Septembre, l'automne venait d'arriver mais il faisait déjà froid et les feuilles commençaient à tomber. Aujourd'hui, c'était mon premier jour dans mon nouveau collège. Ma s½ur adoptive avait insisté pour aller dans le même collège que moi, ses parents avaient tout de suite accepté car je ratais souvent les cours et elle pourrait m'aider à les rattraper. Ce matin, malgré ma nervosité, je m'habillai et me préparai pour partir. Quand j'entrai dans la chambre d'Emma, je compris qu'elle dormait encore. Apparemment elle n'était pas nerveuse et elle dormait profondément. Je dus la secouer une dizaine de fois avant qu'elle n'ouvre les yeux. Son visage se tourna immédiatement vers son réveil. Il indiquait 7h00. Elle n'avait que 30 minutes pour s'habiller, se préparer et prendre son petit-déjeuner. Après avoir couru dans tous les sens et s'être brûlée en avalant son chocolat chaud, elle fut prête dans les temps. Nous enfilâmes nos vestes, dîmes au revoir à nos parents et nous partîmes. Il faisait un peu frais et le vent faisait bouger les arbres, qui bordaient l'allée, de temps à autre. Nos sacs sur les épaules nous marchions en parlant de tout et de rien, jusqu'à ce que nous arrivâmes devant un bâtiment blanc. Plusieurs élèves se dirigeaient vers la cour, qui se trouvait devant ce bâtiment, en se bousculant de temps en temps. Ce nouveau collège avait l'air plus grand que mon ancien. Un groupe d'élèves se formait autour des feuilles où étaient inscrites les listes des classes. Nous allions commencer à avancer vers eux pour voir dans quelle classe nous étions mais après quelques pas je me fis bousculer par un garçon sur un skateboard qui essayait de nous dépasser.


« Désolé ! », me lança-t-il en continuant son chemin.


Emma me tendit mon sac, qui était tombé, et nous continuâmes d'avancer. Nous étions toutes les deux dans la classe de 3°E. 


La cloche se mit à sonner alors que nous entrions dans notre salle de classe. Je remarquai rapidement qu'il n'y avait pas des groupes d'élèves qui pourraient former des bandes, sauf six ou sept élèves qui en entouraient deux autres. Je ne réussis pas à voir leurs visages mais je pensai qu'il devait s'agir des personnes assez populaires de ce collège. Certaines filles de la classe vinrent pour nous souhaiter la bienvenue et nous discutâmes toutes ensemble en attendant que notre professeur principal arrive. Peu de temps après, une dame, aux cheveux bruns et habillée d'une robe allant jusqu'aux genoux, entra en se présentant comme notre professeur principal mais également celui de français. Elle était assez sévère mais semblait gentille. Elle décida que se serait elle qui choisirait nos places pour aller plus vite. En effet, en une quinzaine de minutes nous étions tous assis à notre place. Je me trouvais près d'une fenêtre et mon voisin était un des deux garçons populaires de tout à l'heure. Emma était juste devant moi et son voisin se trouvait être l'autre garçon populaire. Pendant le reste de la matinée, nous reçûmes des papiers, on nous expliqua comment se passerait cette année et nous pûmes sortir dans la cour en attendant que la cloche sonne la fin de cette première journée de cours.

Tags : fiction 1 - une dernière année - chapitre 1

Chapitre 2 (fiction 1) 25/08/2015


En rentrant, nous sommes passées devant le terrain de sport du collège. Il y avait des élèves qui étaient en train de jouer au football. Parmi eux, il y avait le voisin d'Emma, je croyais qu'il s'appelait Maxime. Il était assez doué. Après les avoir regardés quelques instants, nous sommes définitivement rentrées chez nous. La première semaine de cours passa rapidement. Je commençais à m'habituer à ce nouveau collège et je m'entendais bien avec la plupart des élèves de ma classe. Mon voisin s'appelait Yuri et il me semblait que c'était lui qui m'avait bousculé le jour de la rentrée. Aujourd'hui se serait la première fois de l'année que je raterais les cours de la journée. Ce était pas par plaisir que je le devais mais mes parents insistaient pour que je soit suivie par des médecins pendant toute l'année. Pendant que ma demi-s½ur partait au collège, je partis dans la direction opposée. Je marchais d'un pas rapide jusqu'à ce que je sois arrivée devant un grand bâtiment qui était séparé en plusieurs compartiments. Devant, il y avait une pancarte où on pouvait lire :

« Hôpital. A droite : renseignements et soins.
A gauche : urgences. ».

Après être passée à l'accueil, pour expliquer la raison de ma venue, je m'installai calmement dans la salle d'attente. D'habitude l'attente durait autour d'une heure mais comme il n'y avait pas beaucoup de monde aujourd'hui ils prirent en charge assez rapidement. Je pus sortir vers 15h00. Il commençait à faire froid, j'avais les joues rouges et j'avançais lentement tout en pensant à autre chose. Au bout d'un moment, j'entendis quelqu'un m'appeler. Je me retournai au premier appel et vis Yuri qui s'approchait de moi sur son skateboard. 

« - J'arrive pas à croire que tu sèches les cours, me dit-il de manière directe en arrivant.
- En fait j'avais juste un rendez-vous. Et toi?
- Je devais aller voir mon père.
- Ah bon. ».

Des filles de la classe m'avaient raconté que les parents de Yuri avaient divorcé il y avait longtemps. Je préférais ne pas lui poser de questions sur sa famille. On marcha un peu ensemble en discutant un peu. Au premier croisement de rue, il prit un autre chemin que moi. Ce soir, Emma m'aida à rattraper une partie des cours de la journée ; nous n'avions pas le temps de tout faire. Elle me raconta ce qui s'était passé d'intéressant aujourd'hui.

Le lendemain, je retournai au collège comme si je n'avais jamais raté les cours. Certaines personnes me demandaient pourquoi j'avais été absente et je répondais toujours que j'avais eu un rendez-vous. Pourtant, je savais que je ne pourrais pas leur dire ça à chaque fois que je raterais les cours. Je devrais trouver autre chose à leur répondre mais pour l'instant cette excuse devrait suffire. J'avais l'impression que le temps passait au ralenti pendant toute la matinée. Finalement, la cloche sonna l'heure du déjeuner. Certains élèves rentrèrent chez eux mais Emma et moi devions rester car nous mangions une fois par semaine. Nous mangeâmes toutes les deux et, une fois que nous avions terminé, nous nous levâmes pour déposer nos plateaux et aller dans la cour en attendant que la cloche sonne. En passant, Emma avait dû légèrement bousculer une élève d'une autre classe. Elle s'excusa mais quand elle voulut continuer son chemin la fille l'attrapa par son col pour la retenir. Ma demi-s½ur posa son plateau sur la table vide la plus proche et se retourna en soupirant vers elle. La fille commença tout de suite à lui crier qu'elle ne savait pas qui elle était, qu'elle devrait la laisser passer comme sur un tapis rouge,... Mais Emma ne voulut pas la laisser aller plus loin et attrapa son verre d'eau, encore rempli, sur son plateau et, avec une lueur de défi dans le regard, lui balança son contenu à la figure. La fille était rouge de colère et son mascara coulait sur ses joues. Emma m'attrapa par la bras et nous sortîmes précipitamment avant qu'elle n'ait pu répliquer. Un peu plus tard, dans la cour, Yuri et Maxime vinrent nous voir avec un grand sourire.

« - C'était trop génial ce que tu as fait à Liza tout à l'heure, dirent-ils en arrivant.
- Tu parles de la fille qu'on a vu à la cantine ?
- Oui c'est elle. ».

Ils nous ont raconté qu'elle était si en colère qu'elle s'était mise à crier sur tout le monde et qu'elle avait promis qu'elle essayerait de se venger mais qu'il ne fallait pas la prendre au sérieux car elle aurait bientôt tout oublié. Pourtant, je voyais Liza, au milieu de ses amies, qui nous regardait avec un regard noir

Tags : fiction 1 - une dernière année - chapitre 2

Chapitre 3 (fiction 1) 29/08/2015


Les jours qui suivirent étaient calmes et Liza nous laissait tranquilles. Elle nous lançait toujours un regard plein de haine mais, comme nous l'avait dit les garçons, nous n'y faisions pas attention. Pendant le cours de maths, on nous demanda de faire une fiche d'exercices à réaliser en binôme avec notre voisin. Yuri et moi la terminâmes rapidement mais Emma et Maxime passèrent presque tout leur temps à discuter, enchaînant les discutions calmes et les disputes. Finalement, le professeur leur demanda de finir la fiche chez eux avant le cours de lundi. Ils décidèrent que Maxime viendrait chez nous ce week-end pour qu'ils la fassent.

Le week-end arriva et, tandis que je mettais mes patins dans mon sac, Emma me demanda pour la centième fois, si j'étais sûre de vouloir sortir. Si elle me posait cette question c'était parce que ses parents lui avaient toujours dit de ne pas me laisser sortir seule trop longtemps. Ils étaient très protecteurs avec moi et me considéraient comme leur fille alors que je ne l'étais pas. Après lui avoir dit je ne resterais pas longtemps, je sortis.

Le soleil était déjà haut dans le ciel et les rues étaient très animées. Une fois arrivée, j'enfilai mon justaucorps, mes collants et mes patins avant de mettre à glisser sur la glace. Je patinais doucement, puis plus rapidement et j'enchaînais les sauts et les pirouettes jusqu'à avoir mal partout. J'ai regardé l'horloge murale, ça faisait deux heures que j'étais ici et puisque j'avais promis à ma demi-s½ur de ne pas rester longtemps je dus descendre de la surface de glace. En sortant j'étais perdue dans mes pensées et je me cognai contre quelqu'un. En voyant son visage, je me demandai pourquoi le hasard voulait que je le croise aussi souvent. Yuri se tenait devant moi et me tendait une main pour m'aider à me relever. Nous discutâmes un peu puis chacun est parti de son côté. Quand j'arrivai Emma me dit que Maxime arriverait dans peu de temps. On attendit qu'il soit là en regardant un film toutes les deux. Plus tard, Maxime sonna et ma demi-s½ur lui ouvra la porte. Je lui dis rapidement bonjour avant d'aller dans ma chambre pour ne pas les déranger. Je fermai la porte à clé et je me recroquevillai sur mon lit. Puis, la tête posée sur mes genoux, je me suis mise à pleurer. Je pleurais en faisant le moins de bruit possible pour ne pas me faire entendre. Je n'arrivais pas à m'arrêter, j'étais triste parce que j'étais en train de réaliser que bientôt je ne pourrais plus voir les gens auxquels je tenais. Je suis restée dans ma chambre toute l'après-midi. J'essayais de m'occuper comme je le pouvais mais je trouvais le temps long, en plus je n'arrivais pas à empêcher quelques larmes de couler de temps à autre. Quand Emma vint me voir pour me dire que l'on allait bientôt passer à table, je lui dis que je n'avais pas faim.

« - Tu vas bien?, me demanda-t-elle alors avec un ton légèrement inquiet.

- Oui, oui ne t'inquiète pas. ».

Pourtant j'évitais de la regarder en face car j'avais encore les yeux gonflés et brillants et le visage un peu rouge à force d'avoir pleurée toute l'après-midi. Elle me regarda longtemps avec un air soucieux puis elle est partie.

J'étais allongée dans mon lit en écoutant les bruits divers de la maison : la porte s'ouvrant quand mes parents rentrent, les couverts et les assiettes que l'on pose sur la table puis dans l'évier pour les laver et des voix murmurant des choses presque incompréhensibles. Je finis par m'endormir, emportée par la fatigue.

Tags : fiction 1 - une dernière année - chapitre 3

Chapitre 4 (fiction 1) 16/09/2015


Je me réveilla péniblement, j'avais la tête lourde. Je me préparai malgré tout pour pouvoir aller voir ma demi-s½ur qui était assise dans la cuisine en mangeant son petit déjeuner. Dès qu'elle me vit, son visage afficha un immense sourire et elle me montra, avec un air triomphal, sa feuille d'exercices de maths.

« - Tadam !!! On l'a enfin terminé!
- Tu as l'air soulagée. ».

Après elle me raconta qu'ils avaient eu beaucoup de mal à la terminer et qu'en plus ils y avaient passé presque tout l'après-midi à parler d'autre chose que les maths. Après ma demi-s½ur partit à son cours de danse. Par rapport à moi, elle avait la chance de pouvoir exercer sa passion pendant des cours et donc de s'améliorer. Moi, les médecins m'interdisaient de prendre des cours de patinage. Ils affirmaient que ça demandait beaucoup trop d'endurance pour mon cas. Quand elle revint, elle tenait le courrier du jour. Il n'y avait qu'une seule lettre, le reste n'était que des publicités. Elle enleva ses chaussures et posa son sac. Elle ouvrit doucement l'enveloppe et lut la lettre. Plus elle avançait dans sa lecture, plus je voyais ses mains trembler et son regard se figer. Sans un mot elle me tendit la lettre. Je la parcourus rapidement  du regard. Il s'agissait d'une lettre de l'hôpital et ils ne nous annonçaient pas de bonne nouvelle. Quand je relevai la tête, Emma pleurait. Je la pris dans mes bras.

« - Je suis désolée, s'excusa-t-elle, ce n'est pas moi qui devrait pleurer mais toi.
- Ce n'est pas grave.
- Il faut que je le dise à papa et à...
- Non !!! , dis-je avec un ton paniqué.
- Mais...
- Ecoute, depuis hier ils ont l'air très heureux parce qu'ils ont signé un gros contrat avec une autre entreprise. S'il te plait attend un peu avant de leur dire.
- Comme tu veux. En attendant je vais mettre cette lettre dans mon sac de cours. Comme ça ils ne la trouveront pas.
- Merci. ».

Ce qu'Emma ne savait pas c'est que si je n'avais pas pleuré c'était parce qu'un médecin m'avait déjà dit tout ce que disait cette lettre à l'hôpital. Les jours passèrent. Emma et moi avons montré le courrier de l'hôpital à nos parents alors que leur enthousiasme était à peine tombé. Quand j'ai vu leurs visages passer du bonheur à la tristesse je m'en voulus de ne pas avoir insisté pour ne rien leur dire.

Aujourd'hui, à peine arrivées au collège qu'une fille de ma classe se précipita sur Emma et moi pour nous donner un prospectus. C'était pour faire savoir que le dernier jour avant les vacances de la Toussaint tous les élèves devraient venir déguisés. Le thème était bien sûr «Halloween» et dans chaque niveau on élirait le plus beau déguisement. Je trouvai que c'était une bonne idée ; ça pourrait être amusant mais je me demandai s'ils faisaient ça dans les autres collèges. Le seul détail était que ni Emma ni moi ne savions en quoi nous allions nous déguiser mais le veille des vacances étaient dans un peu moins de deux semaines ;  on aurait le temps de trouver. Nous montâmes ensuite en classe et les cours passèrent normalement même si, à la fin du premier cours, en attendant que notre prochain professeur arrive, Yuri et Emma me volaient mes affaires et refusaient de me les rendre. Après plusieurs tentatives je réussis à presque tout récupérer, il ne restait que mon cahier d'anglais que Yuri balançait devant moi et enlevait juste avant que je ne l'attrape. Au bout d'un moment il me le rendis, il avait dû avoir pitié de moi. Je le remerciai en souriant tandis qu'il détournait la tête. Je n'en était pas sûre mais il me semblait qu'il rougissait un peu.

Tags : fiction 1 - une dernière année - chapitre 4

Chapitre 5 (fiction 1) 08/11/2015


Les deux semaines passèrent très vite et nous étions la veille des vacances. Emma allait mettre une robe noire et blanche, bordée de orange, des chaussettes montantes oranges et rayées de blanc et porterait une coiffe en forme d'un chapeau de sorcière, le tout serait complété par un sceptre surmonté d'une citrouille pour former un déguisement de sorcière. Moi, je porterais une robe noire, des collants en dentelles de la même couleur et des fausses canines pour que mon déguisement soit celui d'un vampire.

Nous mîmes nos affaires dans nos sacs et nous sortîmes aller vers notre collège. Durant toute la matinée, nous avions cours, comme d'habitude, mais l'après-midi toute la classe put partir pour enfiler les déguisements dans les vestiaires du gymnase. Des filles de la classe m'aidèrent à me coiffer et me maquillèrent légèrement à leurs goûts. Nous avions le droit de faire ce que nous voulions avec pour seules règles de rester raisonnables et de ne pas sortir des limites de l'établissement. Des stands de jeux et de ventes avaient été mis en place dans la cour, décorée avec des citrouilles, des affiches et des guirlandes en papier en forme de chauves-souris. Ça avait été les élèves de sixième qui avaient fabriqué les décorations et ceux de cinquième qui les avaient installé. Les élèves de quatrième apportaient le buffet et, pour finir, les troisièmes tenaient les stands. Emma et moi s'occupions de la salle hanté. La salle était en réalité le gymnase où les lumières étaient éteintes. Le tout était décoré et illuminé par quelques bougies. A l'intérieur des élèves étaient cachés et essayaient de faire peur à ceux qui entraient. Nous, on devait faire entrer le plus de monde possible. On réussissait à envoyer chaque élève qui passait devant nous, même si parfois on devait leur raconter n'importe quoi : qu'on avait caché un ticket et que s'ils le trouvaient ils auraient une récompense ; qu'on avait perdu quelque chose dans la salle ; ... 

Nous ne savions pas exactement ce qu'il se passait à l'intérieur mais nous entendions des élèves crier et la plupart ressortait aussi pâles que des fantômes. Nous rigolions beaucoup de les voir ainsi, mais finalement le temps passa plus vite que prévu et nous dûmes arrêter. Tout le monde sortit dans la cour de récréation en attendant qu'ils annoncent les prénoms des vainqueurs du concours de déguisement.

En passant, nous croisâmes Maxime, Yuri, et leurs amis, et ce dernier me lança une peluche, avec un grand sourire. Je la pris dans mes mains, il s'agissait d'un petit chat noir qu'il avait dû gagner à un stand de jeu. Quand je relevai la tête pour le remercier, Yuri était déjà loin. Je suivis alors Emma, en serrant la petite peluche, un sourire aux lèvres. En voyant la peluche que je tenais, son visage s'illumina. Petit à petit tous les stands se fermèrent, jusqu'au point où plus aucun n'était disponible. Les niveaux du collège étaient appelés un par un pour que chaque élèves puissent voter pour les quatre costumes qu'il avait préféré. Ce ne fut qu'en voyant tous les élèves qui partaient voter, petit à petit, que je réalisai qu'il y avait énormément d'élèves dans ce collège. Au bout de 45 minutes, des élèves de 2° montèrent sur des bancs et commencèrent à appeler tous les enfants présents dans la cour. Ils étaient sur le point d'annoncer les résultats du concours de déguisement.

Tags : fiction 1 - une dernière année - chapitre 5